Moka : 1 an avec lui

Voilà désormais 1 an que je réalise mon rêve de petite fille grâce à Moka !
Une très belle aventure qui a commencé pour moi et qui, je l’espère, durera encore longtemps…

Au stage d’Ethologie en Juillet 2017 – Petite pause avec un Moka on ne peut plus serein !

Depuis l’arrivée de Moka, l’évolution de notre relation a toujours évolué de manière constante et positive avec quelques épisodes d’incompréhensions (Quand chacun cherchait sa place…) : ça se manifestait avec un Moka qui me marchait sur les pieds et qui dans les moments où il avait peur, ne faisait plus vraiment attention à moi. Il lui ai même arrivé de se cabrer quelques fois. Cela s’est vraiment amélioré et il me surprend même par moment. L’autre jour, nous étions en balade à pied, je lui ai demandé de descendre une bute mais je ne me suis pas suffisamment écartée…il a mis les freins pour m’éviter…

Les premiers moments ensemble : là on apprend à se connaitre ! Je me souviens que Moka était un peu inquiet lors de cette sortie…

Je pense aussi avoir beaucoup progressé de mon côté. Pour être honnête, je ne connaissais pas grand choses aux chevaux. Monter en club ne nous apprend pas à connaitre la vraie nature des chevaux. « Grégaire », par exemple, était un mot qui m’était complètement inconnu, jusqu’au jour où Moka est arrivé et qu’il était impossible de le sortir du pré.
Ma connaissance et mon expérience des chiens m’ont beaucoup aidé, je le pense. Cela m’a certainement permis d’avoir une certaine logique sur ce qui peut se passer et un certain recule sur les évènements. Surtout avec Flicker qui est un chien assez difficile au niveau du comportement.
Toutefois les chiens sont des prédateurs, les chevaux des proies, et cela change pas mal de choses dans l’ensemble.

Pendant les cours ethologiques 2017 – beaucoup de désensibilisation !

Grâce au cadre que j’ai eu (cours d’ethologie) et de longs moments passés ensemble, la relation a beaucoup progressé. Globalement, Moka est nettement plus serein qu’au début (adaptation à son nouvel environnement, sa nouvelle vie…). Depuis quelques temps, je découvre un Moka qui « s’ouvre » (en confiance…) et devient proche. Au pré, il arrête de brouter pour venir au contact et passer du temps avec moi.

J’ai récemment découvert que Moka adorait les gratouilles sous le ventre, dans les oreilles…

Portrait de Moka

Cette année a vraiment été axée sur le travail à pied (grâce notamment à mes cours d’éthologie) et les balades de groupe. Je souhaiterai pour cette nouvelle année ensemble, continuer sur ce même chemin, en trouvant notre équilibre sur le travail monté et les balades à deux. Ce sont de beaux moments de tête à tête que j’apprécie beaucoup. J’aimerais aussi qu’on s’amuse encore un peu tous les deux sur le travail en liberté avec quelques tours sympa : pas espagnol, révérence…!

Au stage d’Ethologie en Juillet 2017 – Flexion (ça, ça va !) et on bouge les hanches (ça, ce n’est pas toujours facile mais ça vient) !

 

Au stage d’Ethologie en Juillet 2017 – Initiation à la cordelette, qu’on se le dise, je n’avais pas beaucoup de contrôle : concentrons nous déjà sur la direction au licol 🙂

Au stage d’Ethologie en Juillet 2017 – Liberté

Sans oublier les moments ensemble, juste ensemble, sans rien faire, car, eux aussi font parti des meilleurs moments :).


Petit cheval sauvage <3

Printemps 2017