Suivez les aventures de Flicker et Moka ainsi que mon expérience au Clicker Training avec mon cheval et mon chien

Moka, mon cheval rééduqué au Clicker Training

Moka est un poney ONC de 10 ans toisant 1m38 au garrot.
Sa robe, bai dun, ressemble fortement à celle du Henson et du Fjord.
Il a beaucoup de marques primitives : crins bicolores, raie de mulet, membres zébrés. Il a une belle corpulence de poney assez trapue, il a toutefois des membres fins et de petits pieds.
On ne connait pas ses origines, si ce n’est qu’il a été un compagnon de randonnée pendant 6 ans. Avant… on ne sait pas. Toutefois, Moka semble être un poney équilibré, bien dans sa tête et n’ayant pas été brutalisé. L’aventure commence donc avec lui à mon plus grand bonheur !
Avec lui je fais des balades à pied et montées, du travail en liberté. J’utilise le renforcement positif et la méthode du Clicker Training que j’applique avec mes autres animaux depuis 15 ans.

Le Clicker Training avec mon cheval, Moka

En Août 2016, après des années d’attente, le bon moment est arrivé : mon rêve d’enfant se réalise. Je vais chercher Moka à 3h de route.

Moka à son arrivée : Je n’ai que très peu d’informations sur le passé de Moka et ne connait pas tellement son histoire. Les débuts n’ont pas été simples avec Moka. En effet, il ne voulait pas sortir de son pré. La seule direction dans laquelle il acceptait d’aller était celle des copains. Cela a bien durer 2 semaines. Il avait également peur de la clôture. Mes premières séances avec lui ont donc été axées sur la sortie du pré, la clôture. J’ai par ailleurs énormément valoriser les sorties afin qu’il prenne plaisir à sortir du pré (brouting, carottes, pansage…). J’ai ensuite fait des balades en main. Les débuts étaient difficiles car Moka s’arrêtait beaucoup malgré ma présence à côté de lui…il a donc fallu faire preuve d’une grande patience et apporter beaucoup de positif aux sorties.
En balade de groupe, Moka suivait très bien avec des allures dynamiques : avec du recule, je me suis rendue compte, qu’il stressait beaucoup lors des allures (notamment le galop où il a tendance à adopter un comportement de fuite). Au début, il refusait de passer en tête lors des balades.
Je ne parle pas des balades montées seule où de nos débuts en carrière où Moka n’avançait pas : rien…un vrai pilier !
Maintenant que je le connais mieux, derrière ce comportement se cachait certainement un gros manque de confiance en lui et en moi, à mon avis. Je pense sincèrement que certaines choses auraient pu être réglées beaucoup plus rapidement avec l’usage du Clicker Training.
J’ai utilisé le clicker notamment pour le sortir du pré, pour la clôture, pour quelques balades en main…mais je ne suis pas allée au bout de l’idée de peur de mal faire ne connaissant pas bien le « cheval » en tant que tel et aussi par rapport à ce que j’avais pu lire, entendre autour de moi. L’arrivée de Moka a vraiment été pour moi une très grosse période de remise en question. Les professionnels de la région proposaient des cours d’éthologie. Je souhaitais être encadrée. J’ai donc très rapidement commencé des cours (en Septembre ou Octobre 2016 il me semble). Je découvre une méthode que je ne connais pas basée sur le renforcement négatif. Je dois dire que quand ça fait 15 ans que l’on utilise le renforcement positif et le Clicker Training avec ses chiens, ça fait bizarre. Je reste assez dubitative quant à certaines choses notamment au fait de mettre de la pression à l’animal si il ne fait pas ce que l’on souhaite. Le mettant dans un certain stress. Cela m’aura toutefois permis d’être encadrée et je dois dire au combien c’est important au début, d’en apprendre beaucoup sur le travail et le comportement du cheval. De me donner aussi quelques codes. Moka savait faire pas mal de choses quand je l’ai eu comme le fait d’être longé…mais moi, je ne savais pas du tout comment faire. De ne pas avoir peur car je suis effectivement passée par une phase où je ne faisais pas du tout confiance aux réactions de Moka suite à quelques comportements qu’il avait eu (me montrer son arrière train, des comportements un peu « trop » forts qui étaient en fait du jeu…je pense, mais aussi clairement des réactions d’opposition comme le fait de se cabrer ou de me charger, que je compris par la suite. Ce n’est pas arrivé souvent mais c’est arrivé). Ma prof, très ouverte d’esprit et un peu touche à tout, utilise également le renforcement positif. Nous avons même eu quelques séances en clicker pour les sorties en extérieur. Nos cours étaient donc basés sur le renforcement négatif mais avec beaucoup de pauses, caresses et récompenses à l’appuie.

Aujourd’hui, je me pose beaucoup de questions sur la méthode dite ethologique. J’essaye d’utiliser le renforcement positif au maximum en tous les cas dans les nouveaux apprentissages que je fais avec Moka, j’utilise la méthode du Clicker Training.

Il n’y a pas de mauvaise ou bonne méthode. Il est important de ne pas se fermer des portes, de rester ouvert d’esprit, de s’intéresser, de s’informer, de se documenter, de se former…de prendre ce qui raisonne le plus en nous et d’écouter notre intuition ! Je ne regrette absolument pas le début de parcours que j’ai eu avec Moka car il aura été, pour moi, tellement enrichissant. Aujourd’hui, 1 an 1/2 après l’arrivée de Moka, j’ai envie de revenir à ce dont pourquoi je suis allée le chercher : créer avec lui une relation de confiance et de plaisir mutuel. Puis celui d’expérimenter le clicker training avec un cheval. Car mon souhait, c’était aussi celui là !

Son caractères

Avec ses congénères, Moka me semble être un poney plutôt sympa, assez posé, plutôt pacifiste. Au sein d’un troupeau de 7 chevaux et 1 âne, Moka est plutôt cool, il ne cherche pas l’embrouille (de ce que j’ai observé jusqu’à présent !). Toutefois, il ne se laisse pas faire. Il n’a pas de soucis pour accéder à la nourriture. Il aime son troupeau et cherche vraiment à être au sein du groupe (il ne s’isole pas comme certains chevaux peuvent le faire…).

Avec les humains, Moka est un poney gentil, câlin, proche, assez curieux. On ne le voit pas forcément au premier coup d’oeil mais il aime la douceur et le calme. Il est joueur.
C’est un petit cheval assez expressif qui sait ce qu’il veut, il est réactif mais au caractère froid.
Niveau indépendance, il peut quitter le groupe assez facilement toutefois assez timide en balade seul, il a besoin de prendre confiance. Il a quelques craintes de surprises essentiellement (un oiseau qui passe, un chien qui le prend par surprise…). Si il voit le « danger » (tracteur, chiens, voiture, moto…), généralement, je n’ai pas soucis. C’est un cheval qui observe beaucoup. Il est donc plus dans l’observation que dans la fuite.
Avec lui, j’applique la méthode du Clicker Training. Une méthode qui lui convient et qui lui apporte beaucoup de motivation.