Renforcement positif / Punition négative

Voici des termes scientifiques ! avec ce que je partage ici, je m’aperçois que je ne vous ai pas partagé l’essentiel et ce sur quoi le clicker training (CT) se base. 👩‍🏫Le CT est une technique d’apprentissage basée sur le renforcement positif. C’est à dire que l’on va ajouter quelque chose d’agréable pour le cheval pour augmenter les probabilités qu’un comportement se répète. C’est purement scientifique et le CT se base sur la science. Généralement, on utilise de la nourriture. 🍎

La punition négative

Qui dit renforcement dit aussi punition 😱. Et oui… le CT peut être aussi punitif malgré ce que l’on pourrai penser. La punition est là pour éviter qu’un comportement se répète. En CT, la punition utilisée est la punition négative (P-) c’est à dire que l’on va retirer quelque chose que l’animal souhaite avoir quand il effectue un comportement que l’on ne souhaite pas renforcé. (positif = on ajoute / négatif = on retire). Par exemple, reculer quand un cheval fouille est de la P-. Le simple fait de ne pas cliquer peut aussi s’apparenter à de la P-. Ce n’est pas grave. Ce qui est important, c’est l’émotionnel du cheval et celui-ci est propre à chaque individu. Il y a plusieurs degrés.

🏇Selon les entraineurs, la P- est plus au moins utilisée. Selon les individus, elle peut être plus au moins frustrante. Elle peut donc aussi stimuler l’animal (motiver) mais dans un émotionnel un peu plus négatif (frustration), il faut donc parvenir à la doser correctement afin de conserver un bon émotionnel chez l’animal.

Classe en ligne « Clicker Training avec son cheval – Fondations »

👩‍🎓Dans notre classe en ligne, Laetitia propose une approche et des techniques où la P- n’est pas utilisée comme un moyen pour faire progresser l’animal. C’est à dire que la P- est évitée et que si elle survient (😌et ce n’est pas grave, car c’est aussi un bon baromètre), l’entrainement va être réadapté pour repositionner l’animal dans une situation de réussite.

Une session commence le 16 septembre 2019 ! Rejoignez-nous !