Souvenirs avec Gipsy

Gipsy, mon premier animal à moi. J’étais jeune quand je l’ai eu. C’était il y a 17 ans.
Sauvage, puis apprivoisée en 5 mois avec beaucoup de patience.

Il m’a suivi partout : chez mes parents, aux études dans mon studio, dans mon premier appartement, avec Fred…
Quand j’étais encore jeune (12 ans…), je me souviens qu’il adorait être avec moi quand je jouais aux legos…à tripoter tout ce qui lui passait sous le bec ! il adorait voler partout dans la grande maison de mes parents ! Il adorait embêter les oiseaux exotiques mandarins de ma maman…un vrai clown. Il adorait se baigner, sortir de sa cage…il aimait les câlins. Il aimait la compagnie.

Il avait un sacré cacactère ! il me fait même penser un peu à Moka…si attachant mais il savait ce qu’il voulait :). Puis il aimait la vie.

Il faisait même un peu de clicker training ! et oui j’étais déjà accro à cette époque 😉

Il y a quelques années quand j’étais encore étudiante, il est tombé malade…complètement blotti au fond de sa cage, je n’y croyais plus…les vétos étaient pessimistes…il a tout de même eu un traitement. Je me souviens avoir loupé de nombreux cours pour rester auprès de lui…il a guéri. J’étais si heureuse. Il avait la rage ce petit oiseau.

Je garderai un regret : celui de ne pas lui avoir offert un compagnon de son espèce.
Ma soeur avait adopté son frère mais il nous était impossible de les mettre ensemble : bien que Gipsy adorai son frère, celui-ci le détestait. Ca finissait toujours en bagarre !
ils vivaient donc séparés chacun dans une cage lorsque nous étions chez nos parents.

Gipsy est parti. Il s’est envolé par une fenêtre…c’est arrivé si vite. J’ai remué ciel et terre pour le retrouver. J’ai appelé tous les vétos de la région, prévenu tout le quartier, mis des affiches partout…sans succès.

Il restera toujours dans mon coeur et souvent je pense à lui avec beaucoup de nostalgie. C’est dure de perdre un animal de cette façon…

 

Oh la la…on retrouve de ses trucs 🙂 dessins de l’époque…il y a…10 ans …wouah.

 

 

 

Articles similaires