[Vidéo] Rappel d’urgence au sifflet

Généralement, le rappel (éducation canine) est associé à un mot comme « vient », « retour »…etc.
Il est utilisé pour rappeler son chien. Il est conseillé de récompenser son chien par des caresses, des bonbons, du jeu lorsqu’il « obéit » afin de toujours lui donner l’envie de revenir.

Il existe un autre type de rappel qui m’avait été enseigné lors de mes premières cours en classe chiot  chez Happy Click (n’existe malheureusement plus aujourd’hui) avec Flicker : le rappel d’urgence.

Pour ce type de rappel, nous utilisons un sifflet simple (pas d’ultrasons). Très utile : plus besoin de crier et aussi, il ne retranscrit aucune émotions. Ce rappel doit être utilisé de manière exceptionnelle en extérieur (cas d’urgence : chien qui piste, chien à l’abord d’une route dangereuse…etc) et renforcé très régulièrement à la maison ou dans des contextes faciles (sans ou avec peu de distractions). Je vous explique un peu plus loin. Il doit également être suivi d’une récompense ultime (poignées de bouts de saucisses, viande séchée…). Je me souviens que mon éducatrice m’avait dit  « La récompense doit durer le plus longtemps possible ». Evidement, il peut arriver d’avoir besoin du rappel d’urgence sans avoir de nourriture sur soi…dans ce cas, il faudra chaleureusement féliciter son chien avec des caresses et/ou du jeu ! puis repasser à l’étape 1 quelques temps afin de ne pas perdre l’efficacité du rappel. Cela doit rester exceptionnel. Nous devrions toujours avoir de quoi féliciter notre chien sur nous :).

L’objectif est d’associer le son du sifflet, à quelque chose de très agréable (conditionnement classique).

Quelques explications en vidéos

les étapes d’apprentissage à suivre ci-dessous

 

Étape 1 : on conditionne

Pendant 1 semaine (au minimum), avant de donner la gamelle de votre chien, sifflez. Ainsi votre chien fera l’association siffler = gamelle ! miam.
Evidement, pour mettre en place ce type de rappel, il faut donner des rations à son chien et ne pas lui permettre un accès libre à la nourriture. Si toutefois c’était le cas, vous pouvez alors lui accorder, dans la journée, quelques morceaux de viandes. Vous aurez sifflez au préalable. La nourriture doit venir immédiatement après le coup de sifflet.
Au moment de siffler, votre chien doit être à vos côtés.

Étape 2 : on varie la distance dans la maison

Même chose mais votre chien n’est pas dans la même pièce que vous lorsque vous sifflerez. Si vous avez fait la première étape correctement, il devrai arriver sans tarder !

Étape 3 : on applique en dehors de la maison

Même chose que l’étape 1 & 2 mais à l’extérieur : d’abord dans le jardin (si vous en avez un) et enfin en extérieur.
Oui, vous l’avez compris, prenez la gamelle de votre chien avec vous :). L’autre solution est de prendre des récompenses à fortes valeurs (viandes séchées) et de les jeter par poignée au sol de sorte à ce que la récompense dure le plus longtemps possible.

Il peut être intéressant de continuer à pratiquer l’étape 1. Le rappel n’en sera que d’autant renforcé…

Sur cette vidéo, vous verrez que Flicker a un excellent souvenir du rappel au sifflet et pourtant, cela faisait plusieurs années que je ne l’avais plus utilisé :