Le principe de Premack

Qu’est-ce que le principe de Premack ou loi de grand-maman ?

« Il est possible d’accroître un comportement à basse probabilité en utilisant comme renforçateur un autre comportement à haute probabilité. »

Le principe de Premack, on l’utilise tous et on y est tous confrontés :). Par exemple, quand nous étions enfants ou avec nos enfants « Je t’autorise à jouer aux jeux vidéos si tu ranges ta chambre ».

Le principe de Premack appliqué aux chiens

La corvée donne accès à une activité de plaisir.

Appliqué à l’éducation canine et aux chevaux, le Principe de premack donne d’excellents résultats et n’utilise pas de méthodes coercitives.
Pour l’appliquer il est très intéressant de s’intéresser à la valeur des récompenses que l’on utilise avec nos chiens. J’en parle sur cet article. Et également de la valeur des récompenses que l’on utilise avec nos chevaux.

Le principe de premack pour les chiens

Le principe de Premack permet de travailler sur la motivation du chien : il permet donc d’améliorer sa motivation sur des exercices (agility, dog dancing…etc) mais il est également possible de le mettre à profit pour travailler son self contrôle de manière très efficace.

Aujourd’hui, je vais vous donner des exercices concrets pour aider votre chien à se gérer. Répétez ces exercices chaque jour apprendront à votre chien à mieux se gérer et évidement à vous aider dans une rééducation comportementale telle que la réactivité canine. Ne l’oublions pas, chaque problème de comportement se résout très progressivement grâce à un travail de fond considérable et quotidien.

Pour Flicker, réactif envers ses congénères, j’ai décidé de contourner le problème en évitant de le balader dans des endroits sensibles. Bien que j’aie lâché l’affaire sur le fait qu’il puisse rencontrer des chiens en laisse très proches sans réagir (j’ai fini par prendre beaucoup de recule sur cette situation qui m’a affecté durant de longues années), j’ai décidé de travailler sur deux choses pour nous faciliter le quotidien et rendre nos balades plus agréables et plus libres pour Flicker :

  • je travaille sur le fait qu’il ne s’éloigne pas en balade : en restant plus proche de lui, je peux conserver un meilleur contrôle. Quand il est loin de moi, j’ai évidement moins d’impact sur lui…
  • je travaille régulièrement les exercices d’auto-contrôle / self contrôle dont je vous parle ci-dessous

Le fait de travailler sur ces deux points permettent de mieux gérer sa réactivité en présence d’autres chiens (alors que je ne le travaille quasiment plus en présence de congénères).

Pour les chiens, comment appliquer le principe de Premack au quotidien :

  • Un exercice simple et efficace : tenez votre chien en laisse, lancez une gourmandise devant son nez (il ne doit pas pouvoir y accéder). Il va tirer. Attendez un « assis », validez « ok » et laissez lui prendre la gourmandise. Répétez cet exercice dans différents lieux.
  • Votre chien est en laisse et voit d’autres copains pour aller jouer. Attendez un regard vers vous ou un assis (selon ce qu’il est capable de vous offrir à ce moment là) et libérez-le.
  • Votre chien veut aller dans le jardin et attend devant la porte. Attendez un assis et ouvrez-lui la porte.
  • Pour les chiens réactifs, attendez systématiquement un s’il te plait (assis) avant d’avoir ce qu’il souhaite : une caresse, une récompense, sortir de la maison, être détaché en balade, jouer…etc. Au fil du temps, cela va devenir un comportement automatique. On apprend ainsi à notre chien à demander poliment ce qu’il souhaite plutôt que de manière impulsive.
  • Jeux de tug : laisse, tire…

Bibliographie / DVD

Le Dr Sophia Yin, célèbre docteur en science du comportement animal (n’étant malheureusement plus de ce monde aujourd’hui), utilise le principe de Premack.

Je vous conseille fortement ce DVD pour les personnes propriétaires de chiens réactifs / impulsifs.

Le principe de Premack appliqué aux chevaux

Le principe de Premack permet d’améliorer la motivation de nos chevaux sur certains exercices voir même de débloquer certaines situations mais aussi de travailler sa frustration.

Il est donc possible d’utiliser un comportement que votre cheval aime faire ou un comportement qui a été fortement renforcé (au clicker training par exemple) afin de récompenser d’autres comportements qu’il apprécie moins.

Par exemple :

  • Si votre cheval aime toucher des objets (cônes), vous pouvez les utiliser pour renforcer des comportements qu’il aime moins. Dans la vidéo, je vous donne l’exemple du reculé et du stick to me : je vous conseille fortement de visionner la vidéo pour comprendre :).
  • Si votre cheval a du mal à être en avant en balade ou n’aime pas partir seul, vous pouvez utiliser le brouting pour récompenser ses efforts…
  • Si votre cheval a, au contraire, du mal à se tenir arrêté en extérieur : récompensez de manière alimentaire directement en selle un arrêt de quelques secondes puis mettez pied à terre.
  • Lors de la distribution de nourriture, attendez un cheval calme pour le lui donner. Si votre cheval gratte du pied, s’agite à gauche et à droite…attendez simplement quelques secondes de calme et donnez lui sa ration. Au fil du temps, vous pourrez augmenter votre exigence en demandant une période de calme de plus en plus longue.
  • Faites preuve d’imagination : listez ce que votre cheval aime faire. Cela peut satisfaire des besoins primaires (comme brouter) ou des activités de plaisir qui lui sont propres (comme Moka qui adore toucher tout ce qui lui passe sous le nez car je l’ai fortement renforcé au clicker training). Je vous donne quelques pistes sur l’article récompenser son cheval.

 

N’hésitez pas à partager votre expérience, ça m’intéresse ! pour les chiens, on trouve pas mal d’articles sur le sujet mais pour les chevaux, c’est rare : je suis certaine que vous mettez en pratique le principe de Premack sans même le savoir :).